La saisie conservatoire de loyers en matière de baux commerciaux
​​​​​​​

-

En cours d’exécution d’un bail commercial, et en cas d’impayés de loyers de la part du locataire, il est possible d’envisager la délivrance d’un commandement de payer le cas échéant visant la clause résolutoire, et d’assigner le locataire en référé en paiement, ou pour faire constater l’acquisition de la clause résolutoire.

Toutefois, dans la perspective de procéder à des mesures préventives, il est également possible de procéder à une saisie conservatoire sur le compte bancaire du locataire.

En effet, conformément aux dispositions des article L511 -1 et L511-2 du code des procédures civiles d’exécution :
«Toute personne dont la créance paraît fondée en son principe peut solliciter du juge l'autorisation de pratiquer une mesure conservatoire sur les biens de son débiteur, sans commandement préalable, si elle justifie de circonstances susceptibles d'en menacer le recouvrement.
La mesure conservatoire prend la forme d'une saisie conservatoire ou d'une sûreté judiciaire. »

« Une autorisation préalable du juge n'est pas nécessaire lorsque le créancier se prévaut d'un titre exécutoire ou d'une décision de justice qui n'a pas encore force exécutoire. Il en est de même en cas de défaut de paiement d'une lettre de change acceptée, d'un billet à ordre, d'un chèque ou d'un loyer resté impayé dès lors qu'il résulte d'un contrat écrit de louage d'immeubles. »

Par conséquent, la simple présence d’un bail écrit, permet au bailleur de procéder à une saisie conservatoire à l’encontre de son locataire sur son compte bancaire, pour que les fonds soient saisis par un huissier de justice, et bloqués en banque dans l’attente d’une décision de justice définitive.

Cela permet également de savoir quel est le montant de trésorerie qui figure sur le compte bancaire du locataire, car cela figure sur l’acte de l’huissier.

L’inconvénient est que dans certaines hypothèses, le locataire, peut se retrouver avec des difficultés de trésorerie et peut donc déposer le bilan s’il devient en état de cessation des paiements.
​​​​​​​

Enfin, nous précisons que lorsque le bail est rédigé en la forme authentique, il constitue un titre exécutoire en sorte qu’il suffit de mandater un huissier pour procéder à des saisies à l’encontre du locataire.

Maxence Perrin
Avocat à Dijon en droit commercial

Commentaires

Rédigez votre commentaire :

<% errorMessage %>
<% commentsCtrl.successMessage %>
<% commentsCtrl.errorMessage %>

Les réactions des internautes

a réagit le

<% comment.content %>

  • a répondu le

    <% subcomment.content %>

Répondre à ce fil de discussion
<% errorMessage %>
Aucun commentaire n'a été déposé, soyez le premier à commenter !